Génioplastie : tout savoir sur cette intervention du menton

La génioplastie est une chirurgie esthétique pratiquée au niveau du menton et visant à corriger une anomalie ou à en améliorer l’apparence. Elle peut se pratiquer pour rétablir un certain équilibre au niveau du visage, pour améliorer le profil ou réparer le menton à la suite d’un accident. Cette partie du visage est déterminante en matière d’esthétique et rejoint le trio menton, lèvres et nez dont l’alignement offre une certaine harmonie.

La génioplastie peut être pratiquée suite à plusieurs diagnostiques dont les plus fréquents sont : un menton trop saillant, un menton placé trop haut, trop bas ainsi qu’un menton présentant une certaine asymétrie ou ayant un recul trop marqué, donnant l’impression d’être invisible. Lors du premier rendez-vous dans le cabinet d’un chirurgien pratiquant la genioplastie, ce dernier fera état de votre complexe et évaluera la possibilité, les risques et les résultats possibles de cette opération. Son expertise est essentielle et peut parfaitement conduire à un refus de pratiquer si cela a des chances d’échouer ou si la demande est trop exagérée. L’évaluation psychologique du complexe sera aussi réalisée pour comprendre la demande et le possible mal-être du patient. Cependant, en règle générale, la rétrogénie, la progénie, le long face et le short face ainsi que l’asymétrie du visage peuvent conduire à une génioplastie pour en améliorer l’apparence

Qu’est-ce qu’une génioplastie exactement ?

Chirurgie menton
Qu’est-ce qu’une génioplastie ?

La génioplastie oeuvre pour un équilibre du visage et ce, aussi bien de face que de profil. La difficulté étant de ne pas abîmer la compétence labiale au repos. Dans le cas contraire, cela est immédiatement perceptible lorsque les lèvres ne se touchent plus. En effet, la génioplastie apportent des bénéfices et des inconvénients mais est toujours envisagée d’une façon esthétique et fonctionnelle, l’un n’allant pas sans l’autre. Lorsque l’asymétrie du menton est trop importante ou lorsque ce dernier présente un dysfonctionnement trop important, de nombreux effets secondaires peuvent apparaître. C’est le cas du déchaussement des dents, d’une respiration plus difficile, d’une malocclusion ou de douleurs au niveau de la mâchoire. 

Bien que la génioplastie offre, en règle générale, des résultats satisfaisants, il s’agit d’une opération de chirurgie esthétique importante qui entraîne des risques, un suivi post-opératoire et des suites relativement lourdes.

Qui sont les personnes concernées par une génioplastie ?

Il est important de le souligner : personne n’a réellement besoin d’une chirurgie à visée exclusivement esthétique. Accepter son apparence et prendre conscience de sa beauté naturelle apporte généralement une confiance et un amour propre qui ouvrent les portes du bien-être intérieur. La génioplastie est une chirurgie esthétique modifiant la forme du visage, il ne faut donc pas céder à cette opération sur une simple envie. En règle générale, les personnes se sentant concernées par la génioplastie présentent des mentons qualifiés de fuyants ou de trop saillants. Ces personnes souhaitent corriger ce complexe de façon chirurgicale. Attention, la génioplastie ne peut pas être pratiquée avant 16 ans, cette dernière nécessitant une croissance des os arrivée à son terme. Une réflexion mûre, si possible de plusieurs mois à plusieurs années, est une sécurité pour éviter un éventuel regret ou être paré aux éventuelles erreurs médicales qui sont bien évidemment possibles.

Pourtant, il est vrai qu’il existe aujourd’hui un calcul permettant de déterminer l’harmonie de l’alignement entre le front, le nez, la bouche et le menton d’un visage. Cette règle indique qu’une ligne verticale, suivant le front, le nez et le menton, permet de déterminer ce qui dépasse de cette ligne et qui serait donc à enlever. Si le bout du menton se trouve derrière la ligne, ce dernier est considéré comme étant un menton fuyant. S’il dépasse de cette ligne, il est alors considéré comme un menton trop saillant. Vous l’aurez compris, cette règle un peu étrange serait un moyen d’établir un profil parfait à l’aide d’un point de repère. Selon nous, ce type de calcul est un peu exagéré et défie le droit à la différence et à la beauté universelle en appliquant un code qui ne veut pas dire grand chose. Cependant, il est utilisé par les cabinets de chirurgie esthétique pour le suivi d’une ligne directrice ayant un équilibre certain. En ce sens, ce calcul prend tout son sens. Évidemment, votre souhait, vos remarques et vos envies doivent impérativement être prioritaires et interviennent dans le cadre d’une communication transparente et bienveillante avec votre chirurgien. De toute manière, ce dernier vous proposera, en plus des mesures, une modélisation 3D pour vous montrer concrètement à quoi votre nouveau menton ressemblera si tout se passe bien. N’hésitez pas à être extrêmement attentif et à exposer vos remarques afin d’être pleinement satisfait⸱e.

Génioplastie : les différentes techniques utilisée dans la réalisation de cette chirurgie

Que votre menton soit considéré comme saillant ou, au contraire, fuyant, une profiloplastie est nécessaire. L’objectif étant donc de corriger un menton que le patient trouve disgracieux. Évidemment, la technique change suivant l’exactitude du problème cité. Car même si la génioplastie concerne la chirurgie du menton dans sa globalité, cette dernière possède de nombreuses spécificités. Outre le fait de passer principalement par des incisions à l’intérieur de la bouche (endo-buccale), le geste est différent selon la technique choisie. Quoi qu’il en soit, le risque de cicatrice est fortement diminué sauf si la travail se fait en passant par le dessous du menton, technique moins appliquée aujourd’hui pour limiter les traces.

Si le menton est saillant, c’est la génioplastie de recul qui sera privilégiée. Il existe plusieurs techniques possibles pour améliorer cet aspect. La première d’entre elles est l’ostéotomie du recul du menton. Cette chirurgie consiste à sectionner l’os considéré comme trop avancé et de le repositionner de façon à obtenir un menton moins proéminent.  Pour cela, on utilise des plaquettes et des vis chirurgicales de façon à fixer correctement l’os coupé. Le deuxième est un rabotage de la partie osseuse constituant la mâchoire d’un visage. Pour réaliser cette opération délicate, le chirurgien polit le menton en limant la partie inférieure. L’objectif ? Atténuer l’aspect projeté du menton dont le patient veut se séparer.

En revanche, si le menton est fuyant, c’est une génioplastie d’avancement qui devra être réalisée. Pour cela, il existe également plusieurs techniques. La première est l’ostéotomie d’avancement qui consiste à sectionner horizontalement l’os qui forme et définit le menton. On avance ensuite le morceau obtenu et, grâce à des vis chirurgicales et des petites plaquettes, on le fixe pour obtenir la forme de menton souhaitée. La seconde est la pose d’une prothèse, qui consiste à positionner un implant afin d’en améliorer la forme. La forme peut varier et doit être choisie au préalable. L’implant est soit en Medpor / POREX – soit en silicone, matière généralement privilégiée pour l’ensemble des implants en chirurgie esthétique et réparatrice. L’implant Medpor / Porex est une prothèse en polyéthylène poreux qui est très utilisée dans les chirurgies de reconstruction crânienne. Il en existe 5 différentes pour le menton et sont connues pour leur qualité dans le temps. Cette opération dure entre 30 minutes et 2 heures suivant la technique et les difficultés rencontrées. La dernière possibilité consiste à prélever de la matière au niveau du crâne ou du menton pour créer un nouveau menton. 

Le déroulement d’une génioplastie

Avant de prendre sa décision quant à la réalisation ou non d’une génioplastie, il est important de bien connaître les préventions, les précautions et la façon dont se déroule une génioplastie

Quelles sont les précautions à prendre avant une génioplastie ?

Tout d’abord, comme dit précédemment, la génioplastie ne sera envisageable qu’après avoir atteint l’âge de 16 ans. Avant cette maturité, l’ossature est encore en formation et une intervention sur cette dernière pourrait avoir des conséquences graves. Évidemment, si la génioplastie n’est indiquée que dans un but purement esthétique mais avant tout dans un objectif fonctionnel, cette limite d’âge peut être abaissée.

Outre les recommandations évidentes comme le fait d’arrêter de fumer et de consommer de l’alcool, avoir une hygiène buccale irréprochable, ne pas prendre d’aspirine dans les jours précédents l’opération et ne pas consommer d’aliments le jour de l’opération, d’autres précautions s’appliquent. La première d’entre elles sera le respect obligatoire d’un délais de réflexion de 15 jours au minimum. Nous vous conseillons bien entendu d’allonger ce délais afin de bien prendre le temps de peser le pour et le contre.

Avant de valider la génioplastie, deux rendez-vous avec votre chirurgien seront pris. Il s’agit de ce qu’on appelle plus communément les visites préopératoires. Cela vous permet de rencontrer un ou plusieurs chirurgiens avant de faire votre choix et de pouvoir poser toutes les questions qui vous passent par la tête. C’est également un moment important pour le chirurgien qui évalue votre demande, analyse votre menton, valide ou non l’opération et vous propose d’éventuelles alternatives. Il souhaitera connaître votre état de santé, vos motivations, vos antécédents médicaux et familiaux ainsi que votre état d’esprit. Evidemment, un bilan complet devra être réalisé, incluant des radios, des échographies, une prise de sang et autres examens nécessaires à la bonne connaissance de votre état par le praticien. 

L’échange sera aussi primordial pour lui que pour vous. N’hésitez pas à vous confier à lui et, surtout, à bien écouter et noter tout ce qu’il vous dit. Avant de faire votre choix, vous devez avoir la réponse à toutes vos questions, bien connaître les risques, les suites, les contre-indications, les possibilités alternatives (comme la médecine esthétique). Vous devez également être très précis dans votre souhait, bien expliquer vos remarques, vos envies, vos peurs et demander le prix total d’une telle intervention. Ce dernier peut varier suivant le chirurgien, la clinique choisie etc. Vous devrez également, par la suite, prendre un rendez-vous avec un anesthésiste qui, à nouveau, sera là pour mieux vous connaître et répondre à vos interrogations autour de l’anesthésie générale que vous allez subir.

Comment se déroule l’opération d’une génioplastie ?

L’intervention, qui se passera par voie endo-buccale – soit par l’intérieur de la bouche afin de limiter les cicatrices – se fera sous anesthésie générale dans une clinique prévue à cet effet. En règle générale, une génioplastie demande 1h à 2h d’intervention mais ce délai peut varier suivant la technique, le chirurgien et les difficultés rencontrés. Il ne s’agit pas nécessairement d’une intervention considérée comme compliquée mais une certaine expertise doit être nécessaire pour limiter le risque de problèmes. Le choix du chirurgien est donc primmordial.

La profiloplastie : les autres opérations pouvant être réalisée en même temps qu’une génioplastie

La génioplastie peut être accompagnée de plusieurs autres corrections afin de réaliser ce que l’on nomme une profiloplastie. Ainsi, dans un objectif d’harmonisation plus complète et plus large, une rhinoplastie peut parfaitement être envisagée en même temps qu’une génioplastie. Attention cependant à ne pas céder à toutes les remarques faites par votre chirurgien, vous pouvez parfaitement décider de ne retoucher que votre menton si c’est votre souhait. D’autres opérations peuvent également suivre, comme la blépharoplastie (cliquez ici pour ne savoir plus sur cette intervention), la canthopexie (cliquez ici pour en savoir plus sur cette intervention) ou un lifting facial. Le recours à de la médecine esthétique, pour compléter tel ou tel problème, est aussi envisageable

Tout savoir sur les suites post-opératoires de la génioplastie

Une fois l’intervention effectuée, vous vous réveillerez en salle de réveil. Vous pouvez vous sentir nauséeux mais cela est passager, n’hésitez pas à solliciter les infirmier⸱e⸱s si le besoin s’en fait ressentir. Par la suite, l’hospitalisation ne devrait pas excéder une nuit ou deux. Bien sûr, c’est au cas par cas suivant votre état, votre ressenti et les actes complémentaires que avez peut-être choisis, rendant l’opération plus lourde.

Concernant les douleurs, elles ne devraient pas être trop vives. La génioplastie n’est pas considérée comme une opération de chirurgie esthétique extrêmement douloureuse. Bien sûr, cela dépend aussi de vous, de votre sensibilité et de l’acte en lui-même. De simples antalgiques devraient permettre d’atténuer d’éventuelles douleurs. En revanche, dans les jours qui suivront l’intervention, il est fort probable que vous voyez apparaître des oedèmes ou des gonflements ce qui est parfaitement normal. Ces derniers se résorbent avec le temps, sans complication particulière. Les douleurs qui interviendront dans les jours suivant l’acte sont aussi normales et pourront à nouveau être calmées par des antalgiques prescrits par votre chirurgien. 

Les soins post-opératoire à réaliser chez soi après une génioplastie

Évidemment, des soins post-opératoires sont à prévoir. Un pansement dit “modelant” devra être porté pendant environ 1 semaine. Vous ne devrez pas faire de sport dans les semaines suivant l’acte et éviter tout événement risquant de produire un choc sur cette zone. De façon générale, un arrêt de travail d’environ 2 semaines au minimum vous sera prescrit et il sera conseillé de rester chez vous pendant ce laps de temps. L’éviction sociale est inévitable mais la durée est modulable selon votre ressenti.

Vous devrez manger des aliments faciles, tièdes et mous – voir liquides – pendant quelques jours. On évite le pain, les pommes ou les viandes difficiles à mâcher. Votre mâchoire doit être au repos alors on évite de la solliciter de façon abusive. Pas non plus de nourritures piquantes, acides ou amer. Le matin et le soir, on réalise un bain de bouche désinfectant fourni par votre chirurgien en respectant bien les indications qui seront écrites sur votre ordonnance.

Génioplastie : quelles complications peuvent survenir ?

La génioplastie est une intervention chirurgicale considérée comme plutôt lourde. À ce titre, des complications peuvent survenir et vous devez vous y préparer. Ces dernières devront d’ailleurs être bien connues avant le jour de l’intervention.

Heureusement, ces dernières sont rares. Outre celles liées exclusivement à l’anesthésie, des complications osseuses (résorption, fracture, douleurs, peu ou pas de consolidation de l’os) peuvent survenir et nécessiter un geste supplémentaire. Les tissus du menton peuvent avoir un effet tombant de par l’adhésion faible de ces derniers à la partie osseuse. Aussi, l’apparition d’hémorragies, de bleus, de gonflement ou de douleurs plus ou moins intenses peuvent également survenir et doivent être pris en charge. Veillez à en informer immédiatement votre chirurgien si la situation devient inquiétante. Une infection peut également apparaître au niveau de l’os ou de la plaie. Enfin, une perte de sensibilité au niveau des lèvres et des joues est possible. Heureusement, cela peut être long mais est majoritairement temporaire.

Le résultat d’une génioplastie

Le résultat d’une génioplastie est, dans la majorité des cas, très satisfaisant. Après 3 mois d’attente pour pouvoir réellement admirer ce qui ressemblera au résultat final, vous pourrez enfin découvrir votre menton sans les problèmes post-opératoires qui haltères votre vision. Évidemment, vous aurez eu tout le loisir d’en apprécier les effets avant, la consolidation de l’os suite à son remodelage prenant entre 6 et 7 semaines.

Le tarif d’une génioplastie : quel est le prix de cette intervention du menton ?

Vous souhaitez savoir combien coûte une génioplastie ? Sachez que le prix d’une telle intervention varie d’un chirurgien à l’autre, d’une clinique à l’autre et d’une ville à l’autre. Comme cela est une opération de chirurgie esthétique, elle n’est évidemment pas remboursée par la sécurité sociale, ce qui ne surprendra personne. Évidemment, s’il s’agit une opération réparatrice, reconstructrice ou réalisée pour améliorer un aspect fonctionnel de la mâchoire, la sécurité sociale peut tout à fait la rembourser. N’oubliez pas de bien vous renseigner. Globalement, une génioplastie coûtera entre 4000€ et 6000€. Dans ce prix, vous trouverez les honoraires du chirurgien, de la clinique, des médicaments, les frais d’hospitalisation et les éventuels surplus de votre chambre. 

Gardez bien à l’esprit que certains frais sont trop bas pour être vrais. Ces derniers pourraient cacher une expertise inférieure à la moyenne, une clinique ne remplissant pas tous les critères d’éligibilité et un suivi post-opératoire n’étant pas à la hauteur. Nous vous déconseillons également de céder aux sirènes du tourisme médical qui, la plupart du temps, ne remplissent pas les mêmes exigences qu’en France. Qui plus est, en cas de problème, cela pourrait rapidement devenir un parcours du combattant.

Les dernières questions autours de la génioplastie

Enfin, afin de clore un article que nous avons souhaité le plus complet possible, nous allons tenter de répondre aux dernières questions en suspens. À nouveau, sachez que rien ne remplace l’avis d’un chirurgien expérimenté.

À quel moment réaliser une geniplastie ?

Il n’y a pas de bon moment mais il y a un moment légal, déterminé pour ne pas âbimer votre santé. C’est à partir de 16 que vous pouvez envisager cette opération du menton. Cependant, si vous n’avez pas de problèmes fonctionnels ou si cette opération n’est pas prévue pour reconstruire votre menton après un éventuel accident, nous vous conseillons d’attendre – au minimum – vos 18 ans. Plus votre réflexion sera longue, mieux votre décision sera aboutie. Alors on hésite pas à prendre plusieurs années pour bien réfléchir à l’acte en lui-même et la nécessité de la réaliser.

Combien coûte une génioplastie à l’étranger ?

Le prix est variable mais, encore une fois, nous ne vous conseillons pas de vous rendre à l’étranger. Certains pays peuvent vous proposer des prix commençant à 2000€ mais ne vous laissez par attirer par les sirènes d’un tarif moins cher. Une opération de chirurgie esthétique est un acte important qui touche votre visage, à votre bonheur personnel et probablement à celui de vos proches. N’hésitez pas à économiser plus longtemps, en France, cette opération commence entre 3500€ et 4000€

Quand est-il des cicatrices après l’intervention ? Sont-elles visibles ?

Les cicatrices ne sont pas visibles car cette intervention vous sera très probablement proposée en endo-buccale. Cela signifie que le chirurgien passe par l’intérieur de la bouche afin de rendre les cicatrices invisibles. Attention, un passage grâce à une incision réalisée sous le menton pourra, en revanche, laisser des traces. Discutez-en bien avec votre chirurgien.