fbpx

Danse avec les stars : Les salaires XXL des candidats révélés

Aux Etats-Unis, ce n’est un secret pour personne. La culture du dollar n’ayant jamais fais dans le secret, les rémunérations à plusieurs zéros des célébrités de « Dancing with the stars » est aussi faciles à trouver qu’un bouton à la sortie de l’été. Mais en France, la question était légèrement plus tabou… jusqu’aux révélations d’une candidate emblématique de la saison 8 du programme.

Clément Rémiens grand gagnant de DALS 9

ARIELLE DOMBASLE RÉVÈLE LES SALAIRES

Candidate incontournable de la saison 8 du programme de TF1, Arielle Dombasle a révélé combien touche les candidats sur la radio Voltage. Autant dire qu’on est bien loin des fortunes amassées par les Américains. « Ça dépend de la star mais c’est entre 50.000 euros et 170.000 euros » nous apprend celle qui avait avoué ne pas regarder le show à la télévision. Le salaire serait déterminé suivant le « niveau de célébrité » du candidat en question mais Arielle n’a pas souhaité divulguer le sien. « Quels sont les critères ? Ce sont eux qui le savent. Parce que nous signons pour que ça reste secret, nous signons une charte de confidentialité ».

Arielle Dombasle au festival de Cannes 2013

DES MONTANTS (TRÈS) HÉTÉROGÈNES

Selon le magazine Public, c’est Pamela Anderson qui détient le record absolu de l’émission avec 400 000 euros de rémunération, somme à laquelle s’ajoute 2000 euros par émissions supplémentaires. Le salaire d’Iris Mittenaere, Miss Univers 2016, se situerait autour des 80 000 euros et 1500 euros par émission. Certains candidats, en revanche, devraient toucher un salaire avoisinant les 30 000 euros.

Iris Mittenaere, Miss Univers 2016

DES CHIFFRES ASSEZ LOGIQUES POUR DALS

Rien d’illogique dans tout cela. La différence de montant est la hauteur de la popularité du candidat et, de ce fait, de sa carrière. Plus cette dernière est importante, plus difficile est l’obtention du candidat en question. Pamela Anderson, star mondiale et figure phare du programme, est une personnalité bien plus difficile à attirer que ses collègues de l’émission.