fbpx
Olivier Rousteing et la chirurgie : Injections dans les lèvres, boules de bichat

Chirurgie esthétique : l’avant/après de Olivier Rousteing

Depuis plusieurs années, les différentes chirurgies esthétiques supposément adoptées par le Wonderboy de Balmain sont au coeur des discussions sur les réseaux sociaux. Alors pourquoi ne pas éclaircir cette part de mystère grâce à l’avant/après de Olivier Rousteing ?

Par le passé, la chirurgie esthétique n’avait pas forcément bonne presse dans la mode. Éloignée de la sacré sainte « beauté naturelle », les différentes techniques permettant d’améliorer les parties du corps étaient vues d’un mauvais oeil. Mais les temps ont changés. Aujourd’hui, même les créateurs les plus reconnus de la planète acceptent cette pratique et n’en font plus toute une histoire.

Olivier Rousteing avec Naomi Campbell - avant la chirurgie esthétique
Naomi Campbell et Olivier Rousteing

Olivier Rousteing – le directeur artistique de la maison Balmain – ne s’en cache pas… sans non plus en faire la promotion ostentatoire. Injections aux lèvres, bichectomie, botox, acide hyaluronique, peeling… beaucoup se pose des questions sur ce qu’il a pu faire. Une chose est certaine, l’enfant terrible de la mode s’est façonné sa propre apparence tout comme il façonne l’image de la maison Balmain. Des opérations réussies lui ayant permis de conserver un grain de peau éclatant.

La médecine esthétique plutôt que la chirurgie

Vous le savez déjà, Olivier Rousteing fait partie des créateurs préférés de la rédaction. Son talent a définitivement déterré la poussiéreuse Balmain pour propulser cette maison historique aux firmaments de la mode. Véritable génie du prêt-à-porter, il nous rappelle à s’y méprendre les débuts du Kaiser – lui aussi passé par Balmain. La relève est donc assurée ! Tout comme ce dernier, son désir de garder la mode élitiste tout en y donnant un caractère inclusif dénote de la générosité intelligente dont il est pourvu. Il transmet également une chose tout à fait nouvelle chez les créateurs : le glamour de sa propre personne. Olivier Rousteing possède une plastique maîtrisée par le sport et un visage bien proportionné, le tout sublimé par un grain de peau éclatant.

« Balmain Ensemble » #AtHome – Olivier Rousteing

Nous allons tenter de percer ses secrets de beauté. Bien sur, l’ensemble de cet article est purement hypothétique. Alors pourquoi cette analyse ? Parce que les commentaires sous les videos « Balmain Ensemble » dénotent de l’intérêt – et du caractère parfois néfaste – des internautes à ce sujet. Cet article devrait être utile à tout ceux qui commentent sans arrêt le physique du créateur sur les réseaux sociaux… alors même qu’il n’a (finalement) pas fait grand chose : preuves à l’appui. Surtout, cette évolution semble être le résultat d’un choix porté sur de la médecine esthétique – réversible, légère et moins risquée – plutôt que sur de la chirurgie esthétique en tant que telle.

Entre peau parfaite, rides invisibles, lèvres pulpeuses et visage en forme de coeur, retour sur l’évolution physique d’un génie de la mode française.

Les lèvres de Olivier Rousteing : avant/après les injections

Il s’agit probablement de la modification esthétique la plus populaire de ces dernières années. Popularisée par la famille Kardashian, les injections d’acide hyaluronique dans les lèvres permettent d’obtenir une bouche plus ou moins pulpeuse. Les photos avant/après mettent en lumière l’évolution de celles de Olivier Rousteing. En 2013, ce dernier arborait des lèvres joliment dessinées et sans retouches. Mais quelques années plus tard, c’est une bouche pulpeuse et glamour qui apparait devant les yeux du grand public.

Davantage assimilée à de la médecine esthétique plutôt qu’à de la chirurgie, il s’agit d’un acte réversible qui s’atténue avec le temps. En effet, les injections doivent être renouvelées tous les ans pour conserver cet incroyable effet de volume. Alors lorsque les lèvres du créateur apparaissent plus gonflées, il s’agit certainement d’une injection faite plus récemment… et qui est amenée à s’amoindrir. Voilà qui devrait calmer bon nombre d’entre vous.

Les joues de Olivier Rousteing : avant/après la réduction des boules de Bichat

Les photos avant/après soulignent la possible bichectomie de Olivier Rousteing. Avec le temps, les joues du créateur se sont creusées de façon assez marquée. Il arbore aujourd’hui un visage en forme de coeur grâce à des joues fines, un menton plus pointu et une mâchoire plus saillante.

De quoi s’agit-il ? L’ablation des boules de Bichat – aussi appelée « extraction » ou préférablement « réduction » – permet de souligner la mâchoire, de creuser les joues et de faire ressortir les pommettes d’un visage. Il ne s’agit pas d’une opération nécessitant une anesthésie générale et les résultats sont généralement étonnants – preuve à l’appui !

La peau de Olivier Rousteing : avant/après les injections d’acide hyaluronique

Olivier Rousteing arbore une peau incroyablement belle dans sa trentaine. Lisse, dénuée de ridules et hydratée, c’est un visage sans défauts apparents dont est pourvu le jeune homme. Alors comment fait-il pour la conserver ? Il est impossible d’en avoir le coeur net. Certainement pourvu d’une bonne génétique, les injections d’acide hyaluronique ont aussi dû permettre de gommer certains « défauts ». Son front – auparavant pourvu de petites ridules d’expressions – est devenu lisse et net, résultat d’un comblement léger mais efficace. Pour cela l’acide hyaluronique et la toxine botulique (Botox) peuvent être très utiles.

Ses pommettes ont également pu avoir été augmentées dans le but de maximiser l’effet « triangle inversé » de son visage.

Pour le reste, il est difficile d’en avoir le coeur net. Outre la bonne génétique du directeur artistique de Balmain, le botox et les peelings ont pu l’aider dans l’obtention d’un résultat si optimal. Peut-être au niveau des pattes d’oies et des sillons nasogéniens qui apparaissent généralement vers 30 ans… mais cela reste une pure hypothèse.

Une métamorphose finalement assez légère

Ainsi, contrairement à ce qui est répété sur les réseaux sociaux, Olivier Rousteing n’a pas usé de la chirurgie esthétique de façon abusive. Ces dernières sont d’ailleurs toutes supposées. Sans déclaration officielle de la part du créateur, nous ne pouvons être certain de cette croyance 2.0 fondée sur de simples constatations visuelles.

Olivier et Cara Delevingne
Olivier Rousteing et Cara Delevingne

Selon nous, seules quelques petites retouches lui ont été nécessaires pour afficher une mine éclatante. Alors une rihnoplastie ? Des implants fessiers ? Le recours à un lifting ? Absolument pas ! Le directeur artistique de Balmain n’a jamais eu recourt à ce type de chirurgie dite « lourde ». De toute façon, ce dernier n’importe pas vraiment d’importance au « qu’en-dira-t-on ».

Ainsi, notre analyse des photos avant/après nous démontre que son visage n’est absolument pas méconnaissable avec le temps. Au contraire, il arbore toujours cette petite étincelle, de même que le talent de celui qui est appelé à rejoindre la cour des grands. Des très grands !