fbpx
James Charles

Le scandale James Charles

James Charles
James Charles

Un tremblement de terre secoue le monde du make up depuis quelques jours. James Charles, accusé d’avoir trahit son ancienne collaboratrice pour avoir fait la promotion d’une marque concurrente à la sienne, s’est vu attirer les foudres de la femme qui l’a pourtant jadis aidé à entrer dans la lumière.

Une histoire de trahison

Tati Westbrook et James Charles

Une simple histoire de trahison a finalement mit le feu aux poudres. La raison est simple, James Charles a accepté de faire la promotion de la marque Sugar Bear Hair pour les remercier d’avoir assurer sa protection lors du festival Coachella en Californie. Oui, mais c’est ici que la querelle commence. Tati Westbrook, son ancienne collaboratrice, a toujours souhaitée qu’il assure la promotion de sa marque Halo Beauty, concurrente à Sugar Bear Hair… chose que James Charles a toujours refusé « parce qu’une partie de son audience est composée d’adolescents et ça ne serait pas approprié”.

Le début des révélations

Surnommé le Roi du Make Up

Mais ce n’est pas réellement l’objet de la querelle. Tati Westbrook, certainement par vengeance, a ensuite décidé d’écorner l’image du jeune homme autant qu’il lui était possible de le faire. James Charles s’est vu accusé d’être beaucoup trop entreprenant avec les hommes hétérosexuels refusant ses avances et d’user de menace pour les convaincre.

Des accusations par vengeance

James Charles aux MET Gala 2019

Détruire pour détruire, telle est l’objet de ce scandal. De nombreuses célébrités ont décidées de se désolidariser du jeune maquilleur suite à ces révélations : Kim Kardashian, Ariana Grande, Kylie Jenner… toutes ont décidées de ne plus suivre James Charles sur Instagram. En quelques jours, il devient même la personnalité du web ayant le perdu le plus d’abonné sur un temps donné. Plusieurs millions en quelques jours sur YouTube et Instagram.

La question est aujourd’hui de savoir pourquoi Tati Westbrook, apparement en désaccord avec les agissements présumés de James Charles, ne se manifeste que par esprit de vengeance.

Si les agissements de James Charles s’avèrent véridiques, ce dernier pourraient avoir des ennuis avec la justice… mais internet ne devrait jamais faire office de tribunal et devrait toujours respecter au doute. Une querelle 2.0 qui devrait cependant rapidement s’essouffler… comme bien d’autres auparavant.