Nous y sommes ! Le Roi Lion rugit enfin dans les salles obscures. La rédaction a, bien sûr, fait le déplacement pour redécouvrir le chef-d’oeuvre de Disney. Après 1h58 de décors à couper le souffle, nous ressortons du cinéma avec un sentiment (très) mitigé. En attendions-nous trop ?

Simba

Il est indéniable que l’effet visuel est, dans la grande majorité du film, très réussie. Les paysages sont incroyables, le déroulé des images est fluide et le soin apporté à la création numérique des personnages n’est pas un euphémisme. Pourtant, cela ne nous a, curieusement, pas plus impressionné que les effets visuels déjà présent sur DINOSAURE (Disney)… sortit presque vingt ans plus tôt. C’est un peu plus soigné, nous sentons une évolution de la technologie, mais d’un point de vue global, ce n’est pas si différent. Nous ne pouvons, cependant que saluer les paysages d’une beauté à couper le souffle et la conception du singe RAFIKI qui est le personnage le plus réussi du film.

Pourtant, il serait mentir que de ne pas reconnaitre notre déception… grande et même amer. Tout d’abord, le doublage français qui, il faut le reconnaître, est particulièrement bâclé. La voix de scar a perdu sa malice et ses ténèbres, la voix de Mufasa ne parvient pas à exprimer la grandeur du personnage – dû à l’absence d’effet sonore – et, d’une façon globale, l’ensemble du casting ne relève pas le challenge. Le jeu est mauvais, récité, et participe au manque de personnalité des lions… Alors oui, le visuel est techniquement parfait mais l’obstination à vouloir utiliser la plus pure des réalités enlève la personnalité des personnages… pourtant si importante dans le dessin animé. Pire, le visage des lions semble figé. Indiscutablement et définitivement figé, dans les scènes de joie comme dans les scènes de tristesse. L’émotion ne passe pas et enferme le spectateur dans une sorte de froideur de laquelle il est difficile de sortir.

Simba, Timon et Pumba observant les étoiles

Finalement, nous en attendions peut-être beaucoup trop. Faire un remake du Roi Lion, c’est comme faire un remake du Titanic. C’est presque impossible. L’idée, pourtant, nous avait séduit. La bande d’annonce nous avait chamboulé et constituait peut-être la meilleure partie de cette réadaptation. Mais le résultat final n’est pas à la hauteur. L’émotion n’est pas là, donc, et cette absence est renforcé par le doublage français bâclé. Pourtant, les paysages, d’une rare beauté nous poussent à la clémence.

Beyonce Knowles incarne NALA dans la version originale

Le Roi Lion (1994), malgré ce remake, reste la plus belle création des studios Disney et l’émotion donné par le dessin animé n’a, finalement, pas prit une ride.

Mais alors que la rédaction n’y croyait plus, un fan du roi lion a mis au point un visuel stupéfiant. Face aux réactions mitigées du grand public, Nikolay Mochkin, aka @Ellejart sur Instagram, a décidé de redonner à César ce qui appartient à César… à savoir la personnalité des lions. Le graphisme n’est pas parfait mais, avouons-le, il est très convaincant. Et nous donne surtout un peu de baume au coeur…