fbpx

Chanel Croisière 2020 : l’après Lagerfeld

Le Grand-Palais vient d’abriter le premier défilé Chanel post Karl Lagerfeld. Virginie Viard, désormais Directrice Artistique de la maison, a transformer le Grand-Palais en Gare suspendue dans le temps. Sobre, l’art du voyage si chère à Coco Chanel nous a transporté dans une croisière au goût de changement… sans trop de changement. Un cocktail réussit pour une transition emprunt de poésie.

Chanel Croisière 2019-2020

Virginie Viard, bras droit de Karl Lagerfeld

À la rédaction, nous devons avouer que nous avons une sympathie naturelle pour Virginie Viard. Son talent nous a conquit depuis bien longtemps et la décision de Chanel concernant sa nomination nous a enchanté. Bras droit du Kaiser, sa vision, son goût du travail et son extrême fidélité en font un profil à la fois idéal, mêlant à merveille le côté conservateur et novateur de Chanel. Une nouvelle ère féminine pour la maison et, surtout, une nouvelle ère de création. Après la disparition de l’irremplaçable Karl Lagerfeld, un profil à la fois discret et talentueux était un passage obligé afin de ne pas provoquer de vagues. C’est chose faite… et c’est chose bien faite !

Une croisière sous l’art du voyage

Et c’est l’art du voyage, dans son plus simple appareil, qui a été exploré pour cette croisière 2020. Le Grand Palais transformé en gare, les premières créations de l’époque post Karl Lagerfeld ont défilées sous la verrière gigantesque d’un lieu qui semble définitivement scellé au destin de Chanel. La liberté et la modernité propre aux désirs historiques de la maison ont été conservés et les couleurs choisies ont jetées la lumière sur des coupes résolument contemporaines et confortables. Le rose parvient parfois à briser les silhouettes sombres, répondant au désir de contraste parfois absent dans un ensemble pastel. C’est à la fois masculin et féminin, des vestes bien taillées, un cuir travaillé et la présence de trenchs parvenant à sublimer les silhouettes. Une coupe parfaite et retro. Le thème est là et il est respecté jusque dans la maroquinerie.

79 silhouettes ont défilées, 79 âmes pour une transition pleine de poésie entre l’ancien monde et le nouveau.