fbpx

ss 2020 : le rose pastel de DIOR homme

Chez Dior Homme, devant l’institut du monde Arabe, le rose a largement dominé le podium. Des combinaisons aux coupes parfaites, une inspiration saharienne occidentalisée et des chemisettes en organza blanc… le skinny n’était pas d’actualité, pour notre plus grand plaisir !

Kim Jones continue de brisé les vieux codes Dior qui semblaient, il n’y a encore pas si longtemps, destiné à inventé et réinventé éternellement des costumes sans plus aucune saveur… Mais depuis quelques années, Dior Homme prend des risques et rafraichit considérablement son vestiaire. Cette année, encore, Kim Jones nous prouve que la maison mythique par laquelle un certain Saint Laurent a fait ses armes est loin d’avoir dit son dernier mot.

Kim Jones, directeur artistique

Le décor, mit en place par l’artiste Daniel Arsham, était particulièrement prenant. Du sable rose, une horloge brisée, des statues en ruine… et des lettres géantes disposées au niveau de la pièce : D I O R.

Au niveau des coupes, Kim Jones semble jouer du passé pour construire l’avenir de Dior. Mais le renouveau était pourtant aussi de la partie : des hijabs masculins dans les tons roses et une touche de sport élégante dans un univers presque « couture ». Au niveau des couleurs, il n’y pas de suspense. Du rose, du bleu, du blanc. L’homme de Dior se pare de pastel et se protège du soleil avec sophistication, élégance et détails soignés.

Une jolie réussite !