fbpx
Fendi

Non, la Fashion Week n’est pas menacée

La Fashion Week est-elle mise à mal ? La presse s’emballe depuis quelques semaines en annonçant prématurément le vacillement du navire. À la rédaction, nous n’y croyons pas vraiment… décryptage.

Dior

Depuis plusieurs semaines, la planète mode ne cesse de trembler. Entre la crise du Covid-19 qui a fragilisée l’industrie, l’annulation des défilés et la prise de conscience écologique du secteur, le jour d’après semble plus proche que jamais. Mais la crise actuelle semble continuer de redistribuer les cartes, en témoigne les différents départs du calendrier officiel. Balenciaga, Saint Laurent (de façon provisoire), Michael Kors, Gucci ou encore Giorgio Armani ont tous annoncés leur départ du calendrier officiel. Justifiés par une prise de liberté visant à s’affranchir d’un calendrier qu’ils jugent trop intense, ces départs semblent être un symptôme incurable de la crise actuelle sur le secteur. Pourtant, cela ne veut pas forcément dire que la Fashion Week telle qu’on la connaît est mise en danger… et d’ailleurs, nous ne le souhaitons pas vraiment. Centre d’une industrie qui génère des millions d’emplois, véritable temple de la créativité et branche indéniable du rayonnement de Paris, la Fashion Week est bien plus qu’elle ne partait l’être. Tellement plus !

« Papa-paparazzi »


Décrite par certains comme polluante, stressante et superficielle, la Fashion week est surtout un formidable axe de développement et un vecteur d’emploi exceptionnel. Agissant comme un Boost indispensable pour une économie qui connaît un formidable essor l’espace de quelques jours, cette semaine des défilés fait vivre des milliers de personnes d’une façon aussi directe qu’indirecte : Hôtels, restaurants, achats, transports… elle importe des fortunes du monde entier au sein des villes hôtes et permet d’augmenter les ventes de centaines d’entreprises. Quelques jours phares pour l’industrie du luxe, de l’hôtellerie et de la restauration dont la mise à mal ne ferait que porter un nouveau coup après une crise sanitaire passablement violente. Ensuite, n’oublions pas que la Fashion Week contribue au rayonnement internationale d’envergure dont bénéficie la France.