Louis Vuitton nous a présenté sa collection printemps-été 2020. Une collection élégante, parfois bancale, mais assurément prenante et innovante. Ce n’est pas le meilleur défilé de la saison, ni le plus chic, ni même le plus inventif ou le plus audacieux. Mais Nicolas Ghesquière sait manier l’aiguille et diriger son équipe pour proposer une collection intéressante.

Oui, certaines couleurs nous ont destabilisées. Ou plutôt, certaines associations de couleurs. Mais qu’importe, finalement, puisque le rendu final en terme de colorimétrie est acceptable. Des coupes tantôt fades, tantôt interessantes. Mais les souliers, eux, sont des merveilles. De vraies merveilles nous rappelant – en partie – une époque révolue : celle d’un roi soleil dansant devant un parterre médusé pour établir sa puissance et sa domination.

La maroquinerie reste, cependant, la grande réussite de cette saison pour la marque française spécialisée dans la bagagerie. Rigide, carrée, soignée. Louis Vuitton ne fait pas du « petit » sac mais de la grande maroquinerie. Un réputation méritée qu’il nous est difficile de ne pas souligner tant l’élégance et la qualité enveloppe chaque modèles de cette collection.

Note de la Valenteam : ♛♛♛♕♕ // Note du public : ♛♛♛♛♕