fbpx

Le minimalisme de la croisière Prada

A New York, Miuccia Prada a déposé ses valises pour présenter sa croisière 2020 « Seditious simplicity ». Célébrée à la Piano Factory, c’est une collection minimaliste aux couleurs sobres et estivales qui aura honorée à merveille une pièce emblématique de la maison italienne : le Prada Bowling Bag.

Les années 50

Sobre, contemporaine, originale… les coupes sont parfaites, le concept très vite apparant. Les carreaux se mêlent aux fleurs, l’esprit soviétique vintage enlace la mode américaine de 1950… les temps révolus d’une guerre froide ont refais surface le temps d’une croisière avec, pour pacificateur, l’excellence et l’originalité sobre de Mme Prada. Le layering est célébré et la construction des formes semble avoir été conçue pour définir une silhouette longue… une silhouette qui, avec des genoux peu apparents et un tissu ample, ne montre jamais tout ce qu’elle cache dans le secret des contours volontairement flous. On retient la ligne sportive, le mariage simple et fonctionnel des carreaux et des rayures, le tout mit en valeur par une lignée de top-models bien connues : Gigi Hadid, Kaia Gerber, Kiki Willems, Adut Akech, Freja Beha Erichsen, Binx Walton, Mica Argañaraz, Lexi Boling ou encore Lineisy Montero.

Les 20 ans du Prada Bowling Bag

C’était il y a 20 ans, lors du show printemps-été 2000 présenté en septembre 1999, que Prada dévoilait le sac qui allait devenir une îcone de la maison : le Prada Bowling Bag. Aujourd’hui, c’est la réédition de ce dernier qui a fait de cette croisière un véritable voyage dans le temps. Une nouvelle version moderne, colorée qui aurait certainement eu besoin d’une touche d’audace supplémentaire mais qui, signature de la maison Prada, a fait l’éloge d’une maroquinerie parfaitement coupée et définitivement validée.

Une collection minimaliste mais intéressante qui aura, malgré un manque d’audace parfois flagrant, ouvert les valises d’un Prada sobre et solide, un brin pop… et délicieusement fifties !