La collection Prêt-à-porter 2020 de la maison Balmain a marqué une rupture dans l’histoire de la maison. Un très beau coup de force réalisé par Olivier Rousteing qui balaye les critiques et avance d’un pas triomphant.

Olivier Rousteing en pleine forme

La presse lui reprochait un manque de renouvellement et de risque… c’était sans compter le talent du jeune directeur artistique pour prendre de court les critiques. Cette saison, Balmain innove et démontre avec brillance sa capacité de métamorphose tout en conservant un esprit couture.

Une collection renversante qui sait manier la couleur et les matières. C’est ensoleillé, élégant, puissant et inspirant. Il s’agit probablement de l’une des collections les plus réussies de la saison avec la Maison Margiela et Balenciaga.

Le défilé vu par la rédaction

C’est comme si les couleurs chaudes et africaines avaient rencontrées l’Occident, l’Occident la haute couture et la haute couture le prêt-à-porter parisien… le tout plongé dans une vision à la fois hollywoodienne et estivale. Les coupes sont justes, évasives mais maîtrisées, les matières totalement en harmonie avec les colories choisis par la maison Balmain. Une maison Balmain décidément en grande forme !

Les meilleurs tableaux ? Les tops à la fois architecturaux dans les formes et minimalistes dans les matières mais aussi l’ensemble des looks revisitant (réellement !) le blazer. Olivier Rousteing prouve ainsi que cette pièce du vestiaire masculin n’a pas encore épuisé l’inspiration des créateurs et qu’elle peut encore nous surprendre !

Balmain convainc le public

Mais l’avis de la rédaction est toujours incomplète sans notre petite touche de poivre. Cette touche, c’est vous ! Vous connaissez la spécificité du Valentine’s Pepper : nous demandons à nos abonnés (jauge de 10 000 personnes) de voter si, oui ou non, ils ont aimés la collection. Un excellent moyen de sortir du milieu de la presse et de l’influence pour jauger la réaction du public. Un public de passionnés qui ne pratiquent pas la langue de bois !

Alors qu’en est-il de Balmain cette saison ? Cette collection a reçu 68% de votes « positifs » de la part de nos abonnés et 32% de votes négatifs. Cela fait de la collection Balmain prêt-à-porter 2020 le deuxième meilleur défilé de la saison selon vous et le 5ème de l’année ! Un score excellent pour Olivier Rousteing qui intègre aisément le top 5 pour la première fois.

Rousteing distance

Finalement, là où Chanel peine à surprendre et où Dior semble reposé sur la vision élégante mais unilatérale de Maria Grazia Chiuri, Olivier Rousteing, lui, démontre qu’il n’est pas celui qui s’endort, ni celui qui rejette le renouvellement. Cette saison, il est celui qui l’impose !